Orientation : comment bien choisir son école ? 

Le choix de son école est un casse-tête auquel tous les futurs étudiants doivent faire face. Passage obligé que ce soit dès le lycée ou bien après deux années de classe préparatoire. Ressources pédagogiques, réseau professionnel, corps enseignant de haut niveau, infrastructures, vie associative, environnement… Autant de critères qui peuvent orienter votre choix d’une école et qui ne se résument pas à sa simple réputation.

Pour vous aiguiller au mieux, Le Pupitre vous donne 10 conseils pour appréhender au mieux ce choix qui conditionnera vos prochaines années.

S’assurer de la valeur du diplôme délivré par la formation

Se poser les bonnes questions commence par garantir votre futur.

  • Est-ce que c’est un diplôme certifié ? Visé ? 
  • Est-ce que l’école possède des accréditations spécifiques
  • Est-ce que la formation est reconnue dans le secteur qui vous intéresse ou pour exercer le métier de votre rêve ?

Quelles sont les conditions d’accès ?

Vous avez trouvé l’école de vos rêves ? Oui, mais à quelles conditions.

  • Est-ce une école admissible post bac
  • Est ce que pour y entrer, un concours national propre à l’école est envisagé ?
  • Est-ce que le concours ouvre les portes de plusieurs écoles ? 
  • Est-ce une école accessible uniquement après un BUT ou une classe prépa ?
  • Existent-ils des dates butoires pour les concours / inscriptions dans cette école ?

En outre, renseignez vous sur les parcours que proposent l’école. Certaines offrent aux étudiants la possibilité d’y accéder juste après le bac, pour un bachelor. En revanche, pour un parcours plus “prestigieux”, la même école pourra proposer une entrée à BAC+3 pour un programme appelé “Grandes Écoles”.

La formation est-elle professionnalisante ?

L’école supérieure est la première porte d’entrée vers le monde professionnel. Selon votre parcours envisagé, vous devez vous renseigner sur la possibilité de faire des stages ou de l’alternance. Votre choix d’orientation se validera au fur et à mesure de ces différentes expériences professionnelles. 

  • Au sein de l’école, existe-t-il un bureau d’aide à la recherche de stage ou d’alternance ?
  • Quels sont les types de contrats proposés par l’école ? Contrat “pro”, contrat d’apprentissage ?

A quoi ressemblent le planning et les cours proposés ?

Pour anticiper au mieux votre année et vous projeter, vous pouvez demander le planning qui a été distribué à la promotion précédente. Avec ça, vous pourrez trouver des informations sur les matières enseignées, le planning des cours, des partiels (et des vacances).

Quels sont les frais d’inscription liés à cette école ?

Chaque école porte son lot de coûts (inscription, activités extra-scolaires, vie associative…).

N’hésitez pas à demander en amont les frais entre chaque année d’étude et tenter d’avoir une liste, la plus exhaustive possible des charges qui vous seront demandées.

Cette école est-elle tournée vers l’international ?

Une expérience à l’étranger est toujours appréciée sur un CV et peut réellement vous enrichir, tant sur le plan professionnel que personnel. 

  • Est-ce que l’école possède des partenariats avec des universités à l’international ?
  • Pouvez vous effectuer un semestre à l’étranger ou des stages
  • Est-ce que les frais liés à l’inscription comptent pour un stage à l’étranger ? 

Dispose-t-elle d’un réseau d’anciens (alumnis) important ?

Pour vous projeter au mieux dans l’école visée, renseignez-vous sur ce que sont devenus les anciens élèves (sur LinkedIn, auprès des professeurs…). Il est nécessaire de savoir si le réseau professionnel est actif, si l’école a mis en place des moyens pour faciliter les connexions entre les anciens élèves. Plus l’école a d’anciens élèves, plus ce sera facile de vous insérer professionnellement et de vous faire recommander par ces derniers. 

A quoi ressemble la vie associative ?

La vie associative dans les écoles est un réel tremplin fédérateur, loin du cliché de l’étudiant expert en beer-pong. Aujourd’hui, nombreuses sont les écoles qui proposent d’intégrer une “asso”, allant de la voile à la photographie, du théâtre à l’œnologie ou, pour ceux qui veulent atteindre le Graal, le fameux BDE (Bureau des Élèves). De vraies micro-entreprises avec un rôle attribué à chacun, qui peuvent, de manière plus ludiques, vous offrir de réelles compétences. Sachez également que les recruteurs sont très sensibles aux étudiants ayant participé à la vie associative de leur école.

Quelles sont les conditions d’insertion professionnelle une fois le diplôme en poche ?

Demandez vous si vous pouvez travailler directement après l’obtention de votre diplôme ou si des concours supplémentaires sont nécessaires. Il est également judicieux de savoir si en entrant dans une école précise, vous pouvez en intégrer une autre, changer de filière… Vous n’êtes jamais à l’abri d’un changement soudain d’avis et d’envies et il serait dommage de rester bloqué dans un cursus qui ne vous correspond pas, juste parce que l’école choisie vous a fermé des portes. 

En bref

En réalité, ceux qui vous parleront le mieux de l’école choisie, sont ceux qui l’ont vécue. Comme vous, ils ont connu les mêmes préoccupations, les mêmes questionnements, les mêmes hésitations. Rien de mieux que les étudiants déjà intégrés pour vous offrir un discours franc sur l’école. Après les informations très officielles que les personnes rencontrées lors des salons ou des Journées Portes Ouvertes vous auront fournies, tentez d’approcher des étudiants en début de parcours ou sur un Master spécifique que vous visez. Vous aurez des réponses honnêtes par rapport à la qualité de l’enseignement, les activités… Il faut toujours varier ses sources ! 

Articles similaires