Tout savoir sur le recrutement d’un alternant !

Recruteurs, c’est à vous que l’on parle aujourd’hui. Votre entreprise grandit et vous souhaitez mettre votre savoir au profit de jeunes ambitieux ? Aujourd’hui vous saurez tout tout tout, sur l’alternance ! Le contrat pro, le contrat d’apprentissage, la grille salariale, les avantages… 

Les avantages de recruter un alternant

Faire le choix de recruter un(e) alternant(e), c’est avoir une vision à long terme de votre entreprise. Chaque apprenti est un potentiel futur collaborateur et, si vous souhaitez le signer, sera immédiatement opérationnel à l’issue de son contrat. De même, faire le choix de recruter un apprenti, c’est accorder une chance à la nouvelle génération et se nourrir de nouvelles idées.

Parlons chiffre, au-delà de l’aspect humain, le choix du contrat d’apprentissage porte un réel intérêt financier puisqu’il vous permet d’économiser sur les coûts de recrutement. Des rémunérations comprises entre 25% et 78% du SMIC en fonction de l’âge et du niveau de qualification de l’apprenti. 

Contrat de professionnalisation ou Contrat d’apprentissage : les différences

Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation a pour objectif une formation continue. La durée du contrat peut être comprise entre 12 et 24 mois, et peut-être allongée dans certaines situations. 

Concernant l’âge pour un contrat de professionnalisation, le bénéficiaire de ce type de contrat peut être âgé de 16 à 25 ans, ou de 26 ans et plus pour les demandeurs d’emploi. La formation doit être au minimum de 150 heures et comprise entre 15 et 25% de la durée totale du contrat. 

Contrat d’apprentissage 

Le contrat d’apprentissage a pour objectif une formation initiale (diplôme ou titre professionnel). Le contrat est signé en tant que CDD et s’effectue sur la durée du cycle de la formation conduisant au diplôme.
Pour pouvoir profiter d’un contrat d’apprentissage, l’étudiant salarié doit être âgé de 16 à 29 ans révolus.
Pour la formation, elle doit au minimum représenter 25 % de la durée totale du contrat

Parlons peu, parlons rémunération

Pour les contrats de professionnalisation 

Le montant varie en fonction de l’âge du bénéficiaire et de son niveau de formation initial. 

ÂgeTitre ou diplôme non professionnel de niveau IV ou titre ou diplôme professionnel inférieur au bacTitre ou diplôme professionnel égal ou supérieur au bac ou diplôme de l’enseignement supérieur
Moins de 21 ansAu moins 55% du SMICAu moins 65% du SMIC
21 ans à 25 ans révolusAu moins 70% du SMICAu moins 80% du SMIC
26 ans et plusAu moins le SMIC ou 85% du salaire minimum conventionnel de branche Au moins le SMIC ou 85% du salaire minimum conventionnel de branche

Pour les contrats d’apprentissage

L’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge. Le salaire minimum réglementaire perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du SMIC pour les 21 ans et plus. 

Année d’exécution du contratApprenti du moins de 18 ansApprenti de 18 à 20 ansApprenti de 21 à 25 ansApprenti de 26 ans et plus
1ère année27%43%53%*100%*
2e année39%51%61%*100%*
3e année55%67%78%*100%*

*ou du salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé

Les aides de l’État

  • Vous pouvez profiter d’une exonération des cotisations sociales et des contributions sociales, qui selon la taille de votre entreprise peut-être totale ou partielle.
  • Une prime à l’apprentissage d’un montant de 1 000€ minimum annuel est aussi possible. Celle-ci s’applique aux entreprises de moins de 11 employés. Un crédit d’impôt allant de 1 600 à 2 200€ pour l’emploi d’un apprenti jusqu’à bac +2 est aussi proposé. 
  • Vos charges salariales sont réduites. En effet, le salaire est calculé en pourcentage du SMIC, en fonction de l’âge et du niveau de diplôme. 
  • L’embauche d’un apprenti n’a aucune incidence sur votre calcul des seuils effectifs de l’entreprise car il est exclu du décompte de l’effectif. 
  • Vous pouvez bénéficier de l’aide TPE pour les jeunes apprentis qui s’élèvent à un montant de 4 000€ et est une subvention qui est dédiée aux employeurs de moins de 11 salariés qui recrutent des apprentis de moins de 18 ans. 
  • De plus, il existe aussi une aide unique qui s’adresse aux employeurs de moins de 250 salariés qui embauchent un apprenti qui prépare un diplôme de niveau inférieur ou égal au bac. Cette aide varie de 4125 € la première année à 1200€ la troisième année. 

Des formalités administratives simplifiées

Contrat d’apprentissage

  • Remplir le formulaire de contrat d’apprentissage
  • Transmettre le contrat d’apprentissage à l’opérateur de compétences (OPCO) dont vous relèvez au plus tard dans les 5 jours suivant le début d’exécution du contrat avec la convention de formation.
  • À réception du contrat, l’OPCO vérifie que les conditions d’éligibilité des formations, d’âge de l’apprenti, de qualité du maître d’apprentissage et de rémunération sont satisfaites et se prononce sur la prise en charge financière dans un délai de 20 jours à compter de la réception des documents. 
  • L’OPCO dépose le contrat par voie dématérialisée auprès de la Direccte et l’informe le cas échéant de sa décision et de son motif de refus.

Contrat de professionnalisation

Le contrat doit être établi par écrit établi à l’aide d’un modèle type cerfa. L’employeur doit le déposer auprès de son opérateur de compétences (OPCO), au plus tard dans les 5 jours qui suivent le début du contrat. L’OPCO transmet la copie du contrat à la Direccte.

Et en plus

Et puisque chez Le Pupitre, nous ne sommes jamais à court d’arguments, on vous présente une autre contrepartie très positive de l’investissement en temps passé pour former votre alternant. En effet, ce type de contrat est également une solution pour impulser un nouveau dynamisme dans les équipes. Les apprentis apportent un regard extérieur sur le travail, transmettent des connaissances récentes et des méthodes ou techniques apprises dans leur école. Le plus ? Les aides et les accompagnements proposés par l’État permettent aux recruteurs de se staffer efficacement tout en encourageant l’employabilité des jeunes. Recruteurs, vous hésitez encore ?

Articles similaires